Le commerce en ligne ne cesse d’évoluer, toutefois, beaucoup de personnes ne connaissent pas la signification exacte de ce terme, ni les différences entre le e-commerce et d’autres concepts proches.

D’où la raison de cet article. Nous vous donnerons une définition précise ainsi qu’une brève historique, ensuite, nous allons vous citer les différences qu’il présente par rapport à d’autres concepts ressemblant. Enfin, nous verrons ses avantages, les tendances 2019 ainsi que les étapes de la création d’un e-commerce.

Êtes-vous prêts ? C’est parti !

L’E-commerce, c’est quoi ?

Comme à chaque fois, nous nous devons de faire un petit rappel.

Tout d’abord, même s’ils sont étroitement liés, il est important de faire la distinction entre E COMMERCE et SITE E COMMERCE :

          Le e-commerce ou encore « commerce électronique » correspond à un ensemble de transactions commerciales réalisées à distance par le biais d’interfaces électroniques et digitales. Les ventes réalisées peuvent aussi bien correspondre à des biens ou à des services.

          Un site e-commerce ou encore « boutique en ligne » est un site internet où sont exposés des produits/services par une personne ou une entreprise. Si un internaute souhaite acheter un de ces produits, il devra payer en ligne grâce à une plateforme bancaire ou autre moyen de paiement.

Né dans les années 1980, le e-commerce est devenu populaire à la fin des années 90 avec l’apparition du paiement en ligne et la démocratisation d’Internet dans les foyers.

Au début, il ne fait pas l’unanimité. Ceci est dû en grande partie à la crainte des investisseurs et la prudence des acheteurs face à cette nouvelle « technologie ». Chose compréhensible étant donné que celui-ci promet révolutionner l’action d’achat, à partir de la commande à la livraison en passant par le système de paiement.

Plus le temps passe, plus les systèmes évoluent et devenant de plus en plus fiables. Nous assistons alors à son essor.

Aujourd’hui encore, le secteur du e-commerce continue à progresser très rapidement, avec une croissance d’environ 15% par an.

Les différents types d’e-commerce ?

En effet, il existe différentes catégories, à savoir :

         Le e-commerce entre entreprises, souvent appelé B2B (Business to business). C’est-à-dire, des entreprises dont les clients finaux sont d’autres entreprises ou d’autres organisations ;

         Le e-commerce à destination des particuliers, ou B2C (Business-to-Consumer) : entreprises qui vendent directement les produits ou services aux consommateurs finaux. C’est la forme la plus courante ;

         Le e-commerce entre particuliers, ou C2C (Consumer-to-Consumer) : entreprises qui facilitent la vente de produits entre consommateurs. (Exemples : eBay, Leboncoin , …) ;

        Le e-commerce entre particuliers, ou C2B (Consumer-to-Business) : portails sur lesquels les consommateurs proposent un produit ou un service que les entreprises peuvent acquérir.

Bien sûr, cette liste est non exhaustive, et il existe encore d’autres tel que les échanges électroniques entre une entreprise et ses employés, souvent appelé Intranet ou B2E (Business to employee) ou encore l’échange électronique entre les entreprises privées et le gouvernement, souvent appelé B2G (Business to government).

Les étapes de la création de votre site e-commerce

Il est important de souligner un point. Plusieurs étapes sont à suivre, comme choisir sa forme juridique et s’immatriculer, se déclarer à la CNIL, trouver les fournisseurs …

Seulement, ici, nous allons nous intéresser à la création d’un SITE E COMMERCE. C’est-à-dire, la partie technique. Ceci étant dit, nous voilà partis :

1)   Définir précisément sa stratégie web (attentes, besoins, concurrents…) :

Il est contreproductif et coûteux de se lancer sur internet à partir d’actions non coordonnées et sans finalité. La présence en ligne requiert une réflexion pour définir des moyens efficaces.

2)    Élaborer une stratégie de référencement (mots-clés, contenu optimisé, backlinks…) :

Indispensable pour avoir un maximum de visibilité et être classée parmi les premiers sur les SERP (Search Engine Result Page ou pages de résultats). Si le SEO est efficace, les internautes vous trouveront plus facilement, ce qui permet d’augmenter votre notoriété, et générer du trafic.

3)   Choisir son nom de domaine :

Une étape à ne surtout pas négliger. C’est un élément important de la stratégie web qui va permettre d’optimiser le référencement de votre site et de définir géographiquement votre cible.

4)   Définir le fonctionnel et le design du site :

Cette partie commence par la définition de façon précise de votre menu de navigation et la réalisation d’un zoning des différentes pages. Ensuite, choisir le design du site (selon votre charte ou à partir d’un Template défini) suivi de l’intégration dans un CMS (Content Management System) ou le codage dans le cas d’un site sur mesure.

5)   Rédiger tout le contenu du site et l’insérer :

En plus d’être important pour l’ergonomie du site web, la qualité du contenu est un facteur très important du référencement. À défaut de ne pas avoir pu rédiger d’article spécialisé à ce sujet, HaiRun technology vous redirige vers ce lien pour découvrir les meilleurs conseils d’optimisation de contenu.

6)   Optimiser techniquement le site pour être correctement référencé dès le départ :

Ceci passe par plusieurs facteurs, à savoir : la fluidité du site (en optimisant la taille des images) ou encore la mise en place des balises H. L’objectif étant de respecter les normes imposées par Google (notamment, par rapport aux algorithmes mis en place) pour pouvoir commencer sur de bonnes bases. L’outil le plus populaire pour vérifier ces points étant Google PageSpeed Insights

7)   Intégrer l’outil de statistiques Google Analytics.

Il offre de vastes possibilités en matière d’analyse d’audience. L’e-commerce, le SEO ou la présence sur les réseaux sociaux peuvent être améliorés grâce à cet outil de Web Analytics.

8)   Tester, faire la recette puis basculer le site en ligne.

Suite à la réalisation de toutes ces étapes, il est primordial de s’assurer que tout est conforme à ce qui figure dans le cahier des charges. Pour ce faire, il faudra tester et vérifier le design, le développement, l’intégration, les balises HTML, etc. Les problèmes rencontrés feront l’objet d’un fichier de recette contenant la liste des bugs éventuels pour qu’ils puissent être traités.

C’est seulement lorsque tout ceci sera fait que le site pourra être mis en ligne. (Suivi bien évidemment des tests clients)

Pourquoi créer un site e-commerce ?

Développez votre clientèle :

Que ce soit une boutique locale ou présente dans plusieurs villes, aucune ne peut vous offrir autant de visibilité qu’un e-commerce. Le fait de pouvoir acheter et vendre depuis n’importe quel endroit élargit considérablement le public cible.

Optimisez votre présence :

Contrairement aux boutiques « physiques », le e-commerce n’a pas d’horaires fixes. La boutique en ligne reste ouverte et surtout accessible au grand public 24h/24 et 7jours/7. Vos clients peuvent donc faire leurs achats à n’importe quel moment.

Réduisez les coûts :

Le fait de ne pas avoir besoin de louer ou d’entretenir une boutique physique permet de réduire les coûts. Il fonctionne en mettant en contact des fournisseurs avec des acheteurs, il n’y aura donc même pas de frais de production (cas du dropshipping ).

Augmentez vos marges :

Réduire les coûts et augmenter le nombre de clients permettent bien évidemment d’obtenir une plus grande marge qu’avec un commerce traditionnel. On vend plus et on dépense moins.

Boostez vos performances de vente :

Dans une entreprise physique, le nombre de clients que vous pouvez servir à la fois est limité, suivant la taille de votre boutique et le nombre d’employés. Par contre, un e-commerce vous permet de vendre à des milliers de personnes en même temps (la scalabilité ).

Les outils intéressants pour la création d’un site e-commerce

Les outils sont nombreux, et nous ne pourrons pas tous les citer. Nous vous avons donc fait une petite sélection qui, nous l’espérons, pourra vous permettre d’avoir une vision plus large de la chose.

Cependant, même si la finalité est à peu près la même, il est important de choisir le bon outil, adapté a votre projet, en fonction de vos attentes.

  Magento

Avantages :

Extrêmement populaire, Magento est un système de gestion de contenu (CMS) spécialement conçu pour les sites e-commerces.

Créé pour gérer des catalogues de produits très importants tout en proposant un début de multi-boutique. Il dispose également d’une large gamme d’options qui aident à développer une boutique en ligne sur mesure.

Inconvénients :

Le back-office manquant d’ergonomie requiert quelques connaissances pour pouvoir être utilisé correctement. D’autant plus que la multitude des fonctionnalités présentes nativement ne facilite pas sa prise en main.

Un problème majeur des e-commerces créés sous Magento est qu’ils souffrent d’une lenteur considérable par rapport à d’autres solutions.

  Prestashop

 

Avantages :

Son utilisation est intuitive grâce à son interface d’administration beaucoup plus accessible.

Aussi, sa communauté de développeurs francophones (car oui, l’outil est made in France) s’est très vite développée, ce qui fait que les modules complémentaires sont en français

Inconvénients :

La partie SEO du CMS n’est pas assez pour permettre d’aller bien loin. D’où la nécessité des modules supplémentaires pour pouvoir optimiser son référencement naturel.

Les modules sont assez complets, mais très souvent payants (pouvant aller jusqu’à 150 €, voire plus).

  WordPress (WooCommerce)

Avantages :

WooCommerce n’est pas un logiciel comme Magento ou Prestashop. Il s’agit d’une extension WordPress, d’un plug-in qui permet de transformer son site WordPress en véritable boutique e-commerce.

Tout comme wordpress, vous disposerez donc d’un vaste choix de thème (payant ou gratuit)

Aussi, la partie « blog » sera tout à fait accessible, contrairement aux autres outils où cette fonctionnalité est limitée. Il permet également de mieux gérer son SEO.

Inconvénients :

Il n’est pas très adapté pour les gros sites e-commerce étant donné que c’est un plug-in

Aussi, il ne gère pas le multi langage et les taxes à l’international.
Enfin, il offre peu de choix dans les modules de paiement par rapport à Prestashop par exemple, et peu de solutions de transport.

  Drupal

Avantages :

C’est un outil utilisé par de grands sites comme celui de la Maison-Blanche.

Il est puissant et sécurisé, les mises à jour régulières le rendent réactif fasse à la correction d’éventuels bugs.

Le référencement dans les moteurs de recherche est optimisé, la gestion d’un site multi-langue est aboutie et les mécanismes d’optimisations sont nombreux et de qualités.

Inconvénients :

Ses fonctionnalités le rendent parfois un lourd, il peut donc ne pas convenir pour certains plans d’hébergements gratuits.

Drupal est très modulable, une courbe d’apprentissage plus longue est donc obligatoire, en raison de la puissance des concepts.

Le développement prend beaucoup plus de temps que les autres à mesure que ce que vous souhaitez faire se complexifie.

Dans le cas d’un site existant, pourquoi envisager une refonte ?

Un site est rarement un produit fini. Plus le temps passe, plus les choses évoluent, ainsi, la plateforme ne reflète plus l’image d’une société en plein développement. Nouveaux produits, nouvelles promos, nouvelles tendances, autant de raisons pour envisager une refonte de son e-commerce.

La refonte d’un site e-commerce consiste à le doter d’un nouveau graphisme et bien souvent de nouvelles fonctionnalités, voire d’une réorganisation complète de la navigation et de la présentation du catalogue produit. Plusieurs raisons peuvent être la cause de cette décision :

  Un meilleur positionnement, une meilleure visibilité

Les algorithmes Google évoluent sans cesse. Ne pas s’adapter aux changements causera la perte progressive des visiteurs. Un site doit être optimisé et structuré non seulement pour les utilisateurs, mais également pour les moteurs de recherche avec du contenu visuel, des signaux d’activité sociale, des liens externes pertinents pour rendre agréable l’expérience de recherche et booster sa visibilité.

  Transformer vos visiteurs en clients

Une refonte de votre site e-commerce permettra un meilleur taux de conversion. Un nouveau design attirant, du contenu pertinent saura influencer et engager les internautes. Ceci, tout en mettant en avant les points forts de votre site et corriger les points faibles.

   Nouvelles fonctionnalités

Une refonte est l’occasion parfaite pour mettre en place de nouvelles fonctionnalités à votre site. Par exemple l’intégration des partages réseau sociaux, les chatbots ou bien d’autres encore.

HaiRun Technology développe brillamment votre site e-commerce !

Plusieurs entreprises font appel aux services de professionnels pour le développement de leur boutique en ligne. Pour cause, cette tâche délicate n’est pas spécialement l’activité celles-ci.

Agence spécialisée en ingénierie informatique, HaiRun Technology vous accompagne dans votre transformation numérique. Nous proposons la mise à disposition d’équipes en régie pour la conception et le développement de sites e-commerce sur-mesure. A partir de la création de visuels, l’intégration web, en passant par le développement de l’ensemble des modules dont vous avez besoin, nous mettrons en place la meilleure solution adaptée à vos projets.

Sources :

  Wikipédia

  Yakaferci

  Seoquantum

  Journaldunet

Découvrez nos derniers articles :

  DevOps : éliminer les cloisons entre les équipes de développement et opérationnelles

   J’investis pour une application sur-mesure

  Optez pour la Single Page Application (SPA) ou Application web «monopage» pour moderniser votre site et/ou application web.